Contrôler les mauvaises herbes est une pratique nécessaire pour garantir la bonne croissance et le bon développement de vos cultures maraichères. Voici quelques informations à connaître sur les mauvaises herbes ainsi que 4 solutions à adopter pour une lutte efficace.

Contrôler les mauvaises herbes : quelques conseils essentiels

Que sont les mauvaises herbes ?

Les mauvaises herbes, également connues comme plantes adventices se définissent ainsi : plantes dont les vertus n’ont pas encore été découvertes; plantes ayant une origine géographique différente et dont le semis n’a pas été intentionnel; plantes pouvant être compétitives, persistantes, néfastes et interagir négativement avec l’activité agricole.
D’une manière générale, nous pouvons définir les mauvaises herbes comme n’importe quelles plantes qui interagissent négativement avec l’habitat et l’activité humaine.


Principales caractéristiques des mauvaises herbes

Les mauvaises herbes se propagent, dans la plupart des cas, par le biais de l’eau, du vent ou par leur adhérence aux poils ou plumes des animaux, progressant naturellement dans la nature. Morphologiquement, les mauvaises herbes sont connues pour arriver à survivre dans des conditions hostiles, d’où leur propagation facile. La principale caractéristique des mauvaises herbes, au-delà de leur résistance à une large gamme de conditions édapho-climatiques, est leur capacité à grandir et mûrir rapidement, tout comme leur capacité à produire un nombre élevé de graines. Morphologiquement, elles peuvent se définir comme plantes envahissantes à large feuille (comme par exemple le pourpier) et plantes envahissantes à feuille étroite (comme par exemple le souchet –  Cyperus esculentus).Quant à la durée de leur cycle de vie, les mauvaises herbes peuvent se classer en annuelles, bisannuelles et pluriannuelles. Les premières germent, se développent, fleurissent et donnent des fruits en moins d’un an. Les deuxièmes vivent plus d’un an et moins de 2 ans, fleurissant et donnant des graines une seule fois, alors que les pluriannuelles, comme leur nom l’indique, ont un cycle de vie supérieur à deux ans.

4 solutions pour combattre les mauvaises herbes dans votre potager

La plupart des mauvaises herbes portent préjudice à nos cultures, potagers et jardins, et c’est pour cela qu’il est primordial de les éliminer. Il existe différentes méthodes pour les supprimer. Voici 4 solutions que nous partageons  avec vous :


1.
Sarclage ou arrachage manuel
Une des techniques les plus utilisée pour éliminer les mauvaises herbes est l’utilisation d’une bêche ou l’arrachage manuel. Cette méthode est relativement efficace mais c’est une tâche délicate et de longue haleine. De plus, si elle est mal faite, elle peut avoir des conséquences néfastes pour les cultures. Si vous optez pour l’arrachage manuel, n’oubliez pas d’utiliser des gants protecteurs, de manière à éviter tout risque de contamination. Arrachez bien toutes les racines et pas seulement la tige, pour réduire le risque de nouvelles propagations.


2.
La couverture végétale ou paillage
La couverture végétale est une excellente technique pour éviter la croissance des mauvaises herbes dans votre potager. C’est une couche de matière organique que l’on étend sur le tout le sol, à l’exception des zones de semis. Cette méthode élimine complètement l’apparition des mauvaises herbes et offre de bonnes conditions pour la croissance des plantes. Le paillage peut être appliquée en utilisant de la matière organique comme la tourbe, des restes de gazon coupé, des écorces de pin, des copeaux de bois ou de la paille. Son application doit être faite après la germination.

3. Herbicides faits maison
En utilisant des produits que nous avons à la maison, nous pouvons fabriquer un herbicide parfait pour combattre les mauvaises herbes. Nous vous recommandons des solutions naturelles et non toxiques pour l’environnement pour une agriculture durable.

  • Eau bouillante : en faisant particulièrement attention, arrosez les mauvaises herbes avec de l’eau bouillante et évitez au maximum de l’appliquer sur vos cultures, car elles risquent de mourir également.
  • Vinaigre : cette méthode est adaptée aux jeunes mauvaises herbes. Parce qu’elles n’ont pas suffisamment d’énergie stockée dans les racines pour survivre, les mauvaises herbes finissent par ne plus développer de feuilles. Recette maison : ajoutez une tasse de vinaigre de cidre à trois litres d’eau et appliquez sur les herbes.
  • Farine de maïs :c’est une couverture végétale utilisée dans certaines zones de la planète qui permet de contrôler la germination des mauvaises herbes.


4.
Le bac potager, un environnement contrôlé
Un bac de culture est une bonne solution, non seulement pour ceux qui ont peu d’espace, mais surtout parce qu’il permet de mieux contrôler les facteurs qui pourraient nuire au potager, mauvaises herbes incluses. Un système de culture comme celui de Noocity permet de cultiver une variété considérable d’aliments dans une surface réduite. De plus, en pratiquant la rotation des cultures dans une zone délimitée, nous pouvons parvenir à préserver la qualité du sol et éviter l’apparition de mauvaises herbes, de nuisibles et de maladies. Parce qu’il garantit aux plantes un accès permanent à l’eau, une bonne oxygénation des racines et un contrôle plus efficace de la fertilisation, le Potager Noocity assure une production de légumes, fruits et herbes aromatiques beaucoup plus sains.