Home|Blog|Agriculture raisonnée, un pas vers un environnement durable.

Agriculture raisonnée, un pas vers un environnement durable.

L’agriculture raisonnée cherche à réduire l’impact environnemental. Elle est un compromis entre l’agriculture dite conventionnelle et l’agriculture biologique ou l’agroécologie. La première avec ses pratiques agricoles intensives peut potentiellement être un risque pour l’environnement (épuisement et pollution des sols dû l’usage massif d’intrants chimiques, monocultures et absence de biodiversité). Les secondes se veulent au service de la nature et des principes de vie qui la régissent. Voici quelques informations pour mieux comprendre l’agriculture raisonnée.

Qu’est-ce que l’agriculture raisonnée?

L’agriculture raisonnée est une démarche qui consiste à prendre en compte la protection de l’environnement, la santé et le bien-être animal. L’agriculture raisonnée se présente comme un système de production agricole dont l’objectif premier est d’optimiser le résultat économique tout en maitrisant les quantités d’intrants, et notamment les substances chimiques utilisées (pesticides, herbicides, fongicides, engrais chimiques) dans le but de limiter leur impact sur l’environnement et la santé des consommateurs. Par exemple, le labour des terres est contrôlé de manière à prévenir l’érosion des sols. Cela demande une gestion économe de l’eau et si certains produits phytosanitaires sont tolérés pour la défense végétale, l’agriculture raisonnée essayera au maximum de privilégier les alternatives biologiques (les coccinelles par exemple).

Agriculture raisonnée : avantages et limitations

L’agriculture raisonnée permet de réduire considérablement l’empreinte écologique et fait une gestion optimale des ressources et des moyens techniques à disposition tout en trouvant un bon compromis entre rentabilité et santé du consommateur et de l’environnement. Cependant, c’est un type d’agriculture très proche de l’agriculture dite conventionnelle : l’utilisation d’une petite quantité d’OGM ou d’engrais chimiques peut être tolérée à certaines périodes de l’année, alors que c’est formellement interdit en agriculture biologique. Si l’agriculture raisonnée est un pas vers une sensibilisation nécessaire pour la préservation de l’environnement et de l’humain, elle n’est sans doute pas assez rigoureuse dans ses interdictions et ses limitations. Si à grande échelle l’agriculture raisonnée peut se présenter comme une alternative intéressante à l’agriculture intensive, à échelle individuelle, on optera pour des pratiques agricoles issues de l’agriculture biologique (paillage du sol, rotation des cultures, contrôle des nuisibles avec des insectes ou plantes auxiliaires). Ainsi, si vous avez un morceau de terrain vous pouvez vous lancer dans la culture d’un petit potager bio ou si l’espace vous manque, vous pouvez toujours opter pour les bacs Potagers Noocity avec leur système de subirrigation intégré.  Cela vous permettra de bien gérer les ressources en eau et de profiter de produits frais, de qualité et de saison.

2019-08-12T09:23:51+00:00

Leave A Comment

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.